Archives de catégorie : Education Conductive

Où on résume la semaine qui vient de s’écouler

Nous avons accueilli au CEC, Marie- France, stagiaire en éducation conductive. Elle nous venait de l’IME La Montagne, dans l’Oise.

Maire- France est venue observer notre petit groupe et surtout voir une conductrice au travail. Et bien sûr, en fin de semaine, elle a « conduit » le programme de l’après-midi. Au programme : compter avec le muguet …. On commence par découvrir cette jolie fleur odorante,

IMG_6331

 

Puis on dessine avec nos mains de belles clochettes colorées…IMG_6345 IMG_6323 IMG_6329  IMG_6339Quel plaisir d’avoir les mains dans la peinture….

Merci Marie-France pour cette semaine passée à tes cotés. Ta joie de vivre et ton sourire ont illuminé nos journées.

Et puis le lendemain, nous avons fêté l’anniversaire de Rénata ! 26 bougies et un bon gâteau !

ccccccccccccIMG_6349 IMG_6356

Joyeux anniversaire Rénata !

Avis aux personnes qui laissent des commentaires : Eviter les émoticons ! Il me semble que c’est cela qui entraine la non acceptation de votre commentaire…

 

où on part en sortie scolaire

La semaine dernière, les enfants du CEC ont pu effectuer leur premier voyage scolaire : direction le Puy du Fou avec l’école Saint-Joseph de Bayeux.
Nos loulous et leurs accompagnantes ont pu assister  à  tous les spectacles grâce à une organisation incroyable et surtout à une accessibilité et un accueil remarquable. Les places souvent aux premiers rangs ont permis à nos loulous d’être au coeur du spectacle.

IMG_1514

Malheureusement, cela nous éloigna des élèves de Saint Joseph qu’on peut apercevoir ici avec les casquettes jaunes.

IMG_1554

Le temps n’a pas été idéal mais tout le monde  a pu apprécier des spectacles flamboyants et épiques.

IMG_1521 IMG_1531

IMG_1551 IMG_1629IMG_1663 IMG_1566 IMG_1557 IMG_1535

IMG_1649

Honorine, Oscar et Sarah ont été tour à tour époustouflés, émerveillés, fascinés, ébahis….


ddddddddddddddd20160421_142041 IMG_1575 

20160422_105944

Ce voyage scolaire a été une grande réussite. Tout le monde y a pris beaucoup de plaisir, les enfants ont vécus des moments formidables, les mamans ont su surmonter leur appréhension ( pas forcément facile de partir pour une aventure comme celle là ! ).
Un grand Bravo à toutes et tous et un  grand merci à l’école Saint-Joseph pour nous avoir amener avec eux et un grand merci à Bérangère pour tout le travail fourni pour organiser ce voyage et pour nous avoir transmis son enthousiasme.

IMG_1672

 

Où on crayonne

Ces derniers jours, les enfants ont eu l’occasion de s’entrainer à l’écriture ! Pour se faire, ils doivent trouver leur chemin dans un labyrinthe…

20160128_160612 20160128_160654On commence d’abord par chercher le chemin avec une petite lampe de poche… c’est compliqué de bien suivre la route avec les yeux. Et ensuite, avec le crayon, nos loulous doivent tracer le chemin….mais attention de ne pas sortir du chemin.

Honorine est particulièrement fière de nous montrer son travail terminé : un chemin avec la main droite et un chemin avec la main gauche.

c

Ce jour-là, les enfants ont particulièrement aimé cette activité avec les crayons… c’est donc ainsi que quelques jours plus tard, Renata a ressorti les crayons, pour cette fois-ci , une « simple » opération de coloriage !

Quel plaisir de colorier un dessin, choisi avec soin.

Et quelle concentration pour ce travail délicat !

20160129_154118 20160129_154043 20160129_154022

 

Les enfants ont fortement apprécié cette petite séance de coloriage. le résultat est à la hauteur de leur travail : magnifique !

20160129_160357

 

 

 

Où on résume le début du mois de janvier

Et oui ! Je ne suis pas très efficace en ce début d’année. Je m’excuse pour le retard accumulé et j’espère arriver très vite à retrouver un rythme d’écriture plus correct.

Alors depuis ce début d’année, on a pu voir de belles choses au CEC.

Des enfants qui se tiennent bien, debout ou assis !

IMG_5664 IMG_5651  IMG_5658

cccccccccc12494979_10208589897330571_2232918188222347620_n IMG_5645

 

Mais la plus grande, c’est SARAH !

IMG_5689

 

Car Sarah vient de fêter son anniversaire ! Elle a 8 ans ! Et presque toute la famille était là pour le lui souhaiter avec ses copains de classe.

IMG_5716

Un super anniversaire ! Avec plein de cadeaux et un roi, même si Sarah reste la Reine du jour.

IMG_5727 IMG_5735


Cette semaine là, nous avions parmi nous, Oonagh Shannon-Roche, une jeune femme institutrice en Belgique, dans le centre Bruxellois ( La Famille ) où se pratique la Pédagogie Conductive. Elle est venue une semaine pour voir une conductrice pratiquer ( car dans son établissement, il n’y a pas de conductrices ).

Oonagh ( prononcer Ouna) a accompagné certains de nos loulous pendant leur journée…

ccccccccccccccIMG_5676 IMG_5630

IMG_5632

Elle a aussi pris en charge l’ensemble de la classe pour des activités plus scolaires ( tout en cherchant à y incorporer des éléments moteurs, vus durant la semaine ).

Cela à donner une journée où nos loulous ont revu les sons connus ( a, i, o, et le u, tout nouveau de cette semaine là).  Tous ont été très attentifs ! Même si les garçons ont eu un peu de mal à accepter que Renata cède sa place quelques minutes…

IMG_5742 IMG_5749

IMG_5761

Quel bonheur quand il a fallu se déplacer tout seul pour aller mettre chaque animal dans la « maison son  » correspondante !

Le Koala dans la maison du O

IMG_5764

La tortue dans la maison du U

IMG_5767 IMG_5768

Une très bonne journée où tous les enfants nous ont épatés….et une très bonne semaine.

Mais il a fallu dire au revoir à Oonagh… mais pas sans un petit cadeau ! Miam !

Merci Oonagh pour ton sourire et pour tous ces bons moments partagés.


Et comme nous sommes toujours au mois de janvier…Capture d’écran 2016-01-21 à 21.19.00

Où on se souvient du dernier jour de 2015

Et voilà, le temps passe trop vite, nous sommes déjà en 2016 et nous avons oublié de vous raconter notre dernière journée au CEC !

C’était une journée assez étonnante. Sur le papier, elle a commencé comme toutes les journées par un massage et par une séance de coiffure ( enfin ça , ça concerne surtout les filles ), sauf que cette fois-là : ce sont les enfants qui ont massé et coiffés leur maman ou accompagnatrice !

ccccccccccccccccc IMG_6725 IMG_6728

IMG_6718Ensuite, comme d’habitude, petits exercices d’échauffement… sauf que là, il n’y avait pas que les enfants qui travaillaient….

IMG_6736 IMG_6774

Les enfants ont adoré voir les adultes travailler avec eux … et tout le monde a bien ri ! ( et tout le monde a bien travaillé !!!)

Et puis, après le repas : une SURPRISE ! ! !

IMG_6820

Le père Noël avait fait exprès le déplacement pour venir nous voir et nous amener de nombreux cadeaux !

Un petit bisous au Père Noël…

IMG_6831 IMG_6846 IMG_6857

IMG_6871Et Hop ! Direction les cadeaux !

Qu’ils ont été gâtés nos loulous !

IMG_6872 IMG_6883 IMG_6898

Chacun des enfants a eu un magnifique sac à dos, à son nom ! Comme ils sont beaux nos loulous pour aller travailler !

IMG_6919

Noël… quel bonheur de déballer les cadeaux… mais aussi quel bonheur d’en offrir !

ccccccccccccccccIMG_6943 IMG_6953

Nos loulous avaient bien travaillé ! Et les mamans étaient très heureuses de recevoir ce petit présent.

Encore une chouette année qui se termine au CEC de Bayeux…

IMG_6927

Et une nouvelle qui commence ! Depuis lundi, l’école a repris, dans la joie et la bonne humeur !

Bonne et Heureuse année à tous !

 

Où on va dans la forêt

La semaine dernière, nous sommes tous monté dans nos voitures, direction la Grande Forêt Lointaine ( enfin pas si lointaine que ça )…

20151203_151626Nos loulous et nous même avions comme mission première de ramasser des bouts de bois de différentes longueurs. Alors, nous nous sommes enfoncés dans les profondeurs des sous-bois à la recherche de bâtons….

Certains en ont profité pour ramasser des tas de trucs, notament des feuilles

20151203_153405  20151203_153800

 

et aussi pour toucher des tas d’autres trucs…

20151203_153600et même des limaces… même pas beurk

20151203_154059 20151203_154144

Ensuite, nous avons chargé nos sacs à dos et hop direction le CEC !

20151203_154046

Arrivés là-bas, nous nous sommes attablés et avons entrepris la création d’une merveille de Noël ! Ce n’était pas très facile !

20151204_153539_001

Mais le résultat en valait la chandelle ! ! !

20151204_153549

  20151209_153634 20151209_153706_001 20151209_153719 20151209_153748

où l’on devient grand

IMG_5265Vous allez me dire que c’est une évidence, nos loulous grandissent et nous sommes là pour les aider à grandir et à prendre de l’autonomie.

Dans cette dynamique de développement de leur autonomie, l’Association Honorine lève toi a fait réaliser quelques travaux pendant les vacances !

Depuis la rentrée, Anaïs, Honorine et Oscar vont aux toilettes comme des grands ! Fini le pot !

Alex, Sarah et Thaïs vont encore attendre un peu que des aménagements soient réalisés pour les aider à s’installer correctement.

Encore une étape vers l’autonomie !

Sinon, nos élèves ont bien repris le rythme. Les journées se succèdent dans la joie et la bonne humeur ( pas toujours, je vous rassure ). Cette semaine, une grande activité autour de la musique a bien amusé tout ce petit monde !

cccccccccccccccIMG_5263 IMG_5260

cccccccccccccccIMG_5255 IMG_5257

IMG_5258

Pédagogie bienveillante

Il y a 6 ans quasiment jour pour jour, je me rendais à Pouilly Sur Loire, pour découvrir l’Education Conductive. J’ai tout de suite été séduite par cette méthode qui me semblait parfaitement correspondre à ce que nous étions. Mais je crois bien que ce que j’ai le plus apprécié, c’est l’attitude positive des conductrices. En tant que Maman d’un petit garçon handicapé, je trouvais ça absolument parfait que mon loulou soit entouré par des personnes bienveillantes. Et puis, quelques mois plus tard, je suis venue en session avec Oscar ( avant c’était son papa qui l’accompagnait ). Et là, ce fut vraiment un choc. J’ai vu ce que c’était qu’être positif et ce que cela impliquait réellement. J’ai compris que cette attitude était partie intégrante de la démarche rééducative. Pratiquer l’Education Conductive sans être positif ne sera pas constructif.

Pour la plupart d’entre nous, parents français, c’est un réel travail sur nous même. Nous avons tous, pour la plupart, été élevés dans un monde où la perfection est attendue, où on ne donne des félicitations qu’avec parcimonie. Nous baignons dans un milieu où on nous laisse comprendre que si nous félicitons ou valorisons un enfant ou même un adulte , ce sera toujours trop, et nous risquons de le pourrir et faire de lui un être imbu de lui-même et trop sûr de lui. Il nous a donc fallu, à nous, parents d’enfants en difficulté, apprendre à être positif. Et finalement ce n’est pas très compliqué ! Mais attention, car être positif ne signifie pas vivre dans le pays des bisounours ( vous savez ce pays où tout le monde est beau, tout le monde est gentil et où le miel coule à flot ). On ne va pas s’écrier à tout bout de champ que «c’est super !», «c’est génial», «bravo» sans raison. On va le faire, mais pour des raisons précises. J’ai entendu récemment à la radio ( mais impossible de retrouver ensuite des références ), une personne parler de la méthode des 5 P : il faut être Prompt à Pointer un Petit Progrès Précis. Il faut pour cela connaitre un minimum l’enfant, car le petit progrès observé doit être un progrès sur sa propre échelle de référence et non pas sur celle de son voisin. On félicitera un enfant parce qu’il a commencé à lever la main vers un objet pour le saisir, un autre sera félicité parce qu’il a très bien regardé l’objet, et un autre parce qu’il l’a attrapé avec les deux mains.  Le travail de la conductrice est ici très intéressant. Elle doit connaitre les enfants, elle doit pouvoir les sortir de leur zone de confort, juste ce qu’il faut pour les stimuler et les pousser à avancer, elle doit avoir pour chacun d’eux un ou plusieurs objectifs précis, elle doit voir le(s) progrès réalisé(s) par chaque enfant, et doit le féliciter avec enthousiasme. Très important l’enthousiasme ! Il faut y croire ! Pas question de féliciter l’enfant si on n’est pas persuadé nous même que ce qu’il fait est génial. Il faut donc être enthousiaste à 100% et à temps complet. Même quand on est malade, même quand on est fatigué, même quand on a la migraine, même quand on a des soucis….

Mais surtout, on ne pointe jamais ce qui ne va pas. Comment peut on penser qu’un enfant ait envie de faire quelque chose si on ne cesse de lui répéter qu’il n’y arrive pas, qu’il a mal fait, que son voisin a mieux fait? Comment peut on penser qu’un enfant aura envie de se dépasser si l’adulte en face de lui ne cesse de lui répéter qu’il ne fait pas d’efforts ?

Cette attitude positive, bienveillante,  permet à l’enfant de prendre confiance en lui, de trouver la force de surmonter ses difficultés. L’enfant apprend à connaitre ses capacités et à se baser sur elles pour avancer encore plus loin. Et le plus important peut-être, il trouve la motivation intrinsèque : ce qu’il fait, il le fait pour lui et seulement pour lui.

Pour ma part, j’ai vraiment été impressionnée  par la puissance de cette attitude bienveillante sur Oscar.  Je suis intimement persuadée que c’est ce mode de fonctionnement qui a permis à Oscar d’avancer. J’ai alors pris conscience que si ça marchait avec Oscar, ça pouvait marcher avec ses frères, avec mes élèves, avec tout le monde, ça pouvait devenir une façon d’être et non pas une méthode…j’ai parcouru pas mal de chemin depuis ce jour de novembre 2008, et j’en ai encore beaucoup à parcourir, mais il est clair que la découverte de l’Education Conductive a changé ma vie et pas seulement en aidant Oscar à progresser….

Et vous ? L’Education Conductive a-t-elle changé vos vies ?

 

 

Le groupe et l’Education Conductive

Cette dernière semaine  fut bien calme… et les premiers jours encore plus avec seulement deux élèves présents. Deux élèves, deux adultes ! On pourrait croire que c’est formidable pour justement permettre une guidance efficace. Certes, mais il manque alors un élément essentiel : l’effet de groupe. En éducation conductive, le groupe est très important. Comme à l’école classique ( enfin presque…. mais là n’est pas le sujet ), l’enfant est une partie d’un tout. Autour de lui, il peut voir d’autres enfants ayant environ les mêmes compétences que lui, il voit d’autres enfants essayer de faire ; voire d’autres enfants y arriver. Il est alors stimulé, il veut faire aussi, il veut y arriver : la motivation est là, ce qui est le point de départ à un bon apprentissage.

L’effet groupe est accentué par les chansons ou comptines, scandées tous ensemble, mais aussi par la verbalisation des exercices.   C’est ce qu’on appelle l’intention rythmique : cela peut aider l’enfant à trouver des repères et donc l’aider à intégrer un mouvement ou une action. La verbalisation des exercices va, quant à elle, permettre à l’enfant non verbal de mettre des mots sur ce qu’il fait ou doit faire ( » je pose mes pieds à plat, je me lève…. ») voire à l’inciter à la parole.

IMG_0741  IMG_0861

Le groupe va aussi avoir pour effet de travailler les compétences sociales, d’apprendre les règles de la vie en groupe et donc en société.

En écrivant cet article, j’ai réalisé deux trois petites choses. Tout d’abord, Petö était en avance sur son temps… ça je le savais déjà car il a, en quelque sorte, basé sa méthode sur la plasticité cérébrale, qui n’a été démontrée que bien des années plus tard. J’ai réalisé aujourd’hui, qu’avant les travaux d’Howard Gardner sur la théorie des intelligences multiples,  Petö avait compris qu’il était important de multiplier les formes de stimulations, de renforcer un apprentissage par la variété des exercices.  Ainsi, quand on fait un mouvement même avec guidance, on stimule l’intelligence corporelle-kinesthésique, en verbalisant on stimule l’intelligence verbo-linguistique, en chantant l’intelligence musicale-rythmique, et en groupe l’intelligence interpersonelle. Vraiment cet homme était un visionnaire.

Guidance et facilitation

Voici deux termes souvent employés en Education Conductive…. ils ne sont pas forcément facile à comprendre tant qu’on n’a pas pratiqué l’Education Conductive.

On a parfois l’impression que les enfants sans problème moteur apprennent quasiment seuls : on n’a jamais vraiment besoin d’enseigner à un enfant à attraper un jouet, à se mettre à quatre pattes, à se mettre assis, etc. Avec nos loulous extraordinaires, ce n’est pas le cas. Pour la plupart d’entre eux, tout doit leur être appris. Et pour apprendre un geste, un mouvement, l’adulte va servir de guide. L’accompagnant sera là pour aider l’enfant à accomplir un geste le plus juste possible… Parfois, il est même nécessaire d’être deux.

IMG_3029 IMG_2235

Cette guidance « parentale » permet à l’enfant d’intégrer le bon geste et donc de pouvoir un jour le reproduire. Cela permet aussi à l’enfant de prendre confiance en lui, car même si il est aidé, il est acteur de son propre mouvement, ce qui est très important pour nos enfants.

La difficulté pour les parents ou aidants, est de diminuer progressivement cette guidance, de  fournir seulement l’aide nécessaire, ni plus ni moins. Cette étape peut-être complexe pour les parents car nous sommes, souvent avec nos enfants, dans un schéma de faire à la place de l’enfant. On fait souvent à la place de l’enfant pour aller  plus vite, pour faire mieux, pour de multiples raisons toutes aussi valables les unes que les autres… ( vous me direz c’est aussi le cas avec les enfants sans handicap ! ). Nous, parents, apprenons donc à lâcher prise, à être patient, à avoir confiance en notre enfant. Ce chemin peut parfois être long et douloureux ! Mais tout s’apprend et au fil du temps l’enfant acquièrt de nouvelles compétences et notre aide doit se faire plus discrète…

IMG_2688 IMG_0747

… jusqu’à devenir inutile : l’enfant maîtrise le geste ou une partie de l’action. Il devient plus autonome… ce qui est notre objectif… ce qui est l’objectif de tous les parents pour leurs enfants handicapés ou non !